10 jours à Grenoble épisode 4

Publié le par arno

Après avoir reçu 2000 supporters la veille pour le match du GF38, le Stade des Alpes est en ce dimanche de novembre le théâtre du derby dauphinois entre le FCG et le CSBJ. Le match est à guichets fermés, c’est la première fois que le club de rugby de Grenoble délocalise un match au Stade des Alpes, délaissant pour la peine le Stade Lesdiguières.

 

C’est l’effervescence à Grenoble en ce jour de match, les trams sont bondés, les places pour se garer s’arrachent, les abords du stade sont remplis de supporters grenoblois mais aussi berjalliens. On annonce plus de 3000 supporters ciel et grenat pour cette affiche entre deux prétendants à la montée en TOP14.

 

 

Les affiches, le site internet, le club, tout le monde annonce des places à partir de7€, mais pour cela une seule solution, se rendre au siège du club (ce qui n'est franchement pas évident pour tout le monde), sinon pour tout le monde ce sera entre 1 et 2€ de frais de location supplémentaire… publicité (quasi) mensongère quand tu nous tiens…

 

 

Le stade est plein, direction le ¼ de virage pour cette affiche de la saison, le club a du se préparer depuis longtemps pour ce match, proposant pour l’occasion de nombreuses animations.

 


Mais avant cela faisant le tour du stade … aucune boutique pour proposer les produits du club, seulement quelques hôtesses proposant écharpes et bonnets avec leur barquette en osier. De quoi tomber des nues… faisons le compte.

 

Moyenne spectateurs FCG saison 2010-11 : 5405

Affluence FCG – CSBJ au Stade des Alpes : 19830
Nombre de berjalliens au stade : 3000

 

Soit : 19830 – 5405 – 3000 = 11 000

 

Ainsi lors de ce match il y avait potentiellement 11 000 nouveaux spectateurs mais aussi, avec une vision plus mercantile, 11 000 nouveaux clients potentiels, des clients qui ont déjà fait la démarche de payer pour venir… 11 000 nouvelles personnes susceptibles d’acheter les produits dérivés du club. Et pour satisfaire ce besoin, on met 7 ou 8 hôtesses avec barquette en osier en lieu et place d'une vraie boutique digne de ce nom...


On ne peut estimer la perte que cette faute a engendré mais c’est à coup sur une grossière erreur commercial, mais ne nous leurrons pas, ce n’est ni propre au FCG ni propre au rugby, c’est propre à la majorité des clubs français, qui entretiennent avec le merchandising une relation tumultueuse.

 

 

 

Mais revenons en au match, arrivé dans les travées du stade, je vois de nombreux drapeaux bien disposés à chaque place dans les tribunes centrales, mais en virage ce n’est pas le cas, on a le droit à des paquets de drapeaux non déballés… ma foi on ne paye pas le même prix donc pour le club cela doit être normal de ne pas traiter les supporters de la même façon. Assis sur mon siège, un des deux écrans est au dessus de ma tête, et le second est caché par ce boudin géant volant qui met en avant le sponsor principal Sogeti, on fait donc fit du confort du supporter au profit du partenaire.

 

IMG01741-20111127-1448.jpg


Je commence à croire que cela est de coutume au FCG. L’aspect partenaires est très bien développé au sein de ce club et c’est essentiel pour que ce dernier continue à grandir mais les dirigeants ne doivent pas oublier qu’un club n’est rien sans ses supporters. Même s’ils n’apparaissent pas dans le capital de la société, une part du club leur appartient. Ainsi la relation avec les supporters est cruciale pour un club, ce qui n’est pas le fort du FCG comme en atteste leur site internet, leur page facebook officielle et leur non présence sur twitter.

 

De plus on ne traite pas des abonnés comme l’a fait le club pour ce match. Ainsi pour un abonné au FCG au sein de la tribune nord au Stade Lesdiguières (tribune centrale), on lui propose pour le match au Stade des Alpes une place en virage… Comment peut-on proposer cela à des abonnés pour qui le stade est parfois une seconde habitation, pour des supporters qui voue une adoration pour leur club…

 

 

Le match est une réussite sportive, puisque le FCG empocha les 5 points de la victoire bonifiée. L’événement aura aussi été un véritable succès populaire, car le stade était plein  et ce match a sûrement fait découvrir ou redécouvrir le club à de nombreux grenoblois.


Pour ce qui est de la perception du supporter et des animations, la copie est à revoir, on peut faire le candide en se disant que c’était la première fois pour le club dans ce stade, mais pour un club qui est professionnel, qui vise la montée direct en TOP 14, on a le droit d’être plus exigeant.

Publié dans Rugby

Commenter cet article

MADELEINE 07/12/2011 19:41

bravo mon neveu, c est vraiment commercial.....