10 jours à Grenoble épisode 1

Publié le par arno

 

Footbal Club Vallée de la Gresse – FC Chamaliéres. Telle était l’affiche du 7éme tour de la coupe de France. Rendez-vous donc à 14h30 au Stade Municipal de Varces.

 

 

Une équipe de Promotion d’Honneur Régionale (FCVG) reçoit un club d’honneur (FC Chamaliéres), évoluant donc deux divisions au dessus.  On espéré toujours de recevoir un club médiatique, on pense bien évidemment à Monaco qui est maintenant en L2 mais non ce sera un match âpre est difficile contre le leader de sa poule en DH.

 

704735174.2.jpg

 

Seize ans que je n’étais pas allé voir jouer le FCVG, à l’époque, c’était déjà au 7éme tour de  Coupe de France, mais contre St Priest équipe de CFA.

 

 

Un vrai retour aux sources, à l’essence même du football, bien loin des stades ultras-modernes et des joueurs payés grassement. On retrouve ici la passion des bénévoles et l’envie des joueurs pour écrire une page de l’histoire du club mais aussi un public qui est la pour la fête dans une ambiance joviale.

Les 5€ d’entrée donnés au bénévole, et me voila dans l’enceinte où plus de 800 personnes se sont amassées le long de la main courante pour partager ce moment de sport.

 

 

Le match est équilibré, aucun but n’est marqué, l’ambiance est festive et tout ça nous amène aux prolongations. Dur pour des joueurs amateurs de jouer plus de 90 minutes, mais l’envie prend le dessus pour aider le corps à surpasser la douleur. Un but suffit pour passer au tour suivant et se retrouver à un match des 32émes de finale, tour où les clubs de L1 rentrent en jeu.

 

Mais sur une erreur défensive, le FC Chamaliéres ouvre le score et le tiendra jusqu’à la fin du match, propulsant ainsi le club et la ville au 8éme tour.

 

IMG01677-20111119-1601.jpg

 

Les joueurs du FCVG ne battront donc pas leurs illustres ainés en se faisant stopper au 7éme tour.

Mais est-ce le plus important lorsqu’on est amateur ? Bien sur que pour les joueurs la défaite est toujours dure, mais pensons aussi à tous les bénévoles qui ont œuvrés pour réaliser parfaitement cet événement. Les bénévoles à l’entrée du stade, ceux à la buvette, à la sono ou bien encore le long du terrain. Ce sont eux qui font le football français, ce sont eux la majorité des licenciés et ce sont eux qui font vivre au quotidien la passion du ballon rond.

 

 

Alors profitez de la Coupe de France pour vous rendre le long d’une main courante, pour toucher de plus prés le football et ainsi vivre un bon moment !

Publié dans Football

Commenter cet article